Accueil

Conseil
en organisation
du travail /

Penser les organisations et la gestion du travail nécessite une approche croisée et une mise en convergence organisationnelle.

Cela réside par la capacité à faire converger les enjeux stratégiques avec les exigences du travail.

Notre vision du conseil est que toute action stratégique doit se construire sur la base d’une mise en visibilité des exigences du travail et d’une mobilisation des instances permettant la gestion et/ou l’accompagnement de ce processus décisionnaire

img2
img1
Bruno Munari – Variation sur le thème du visage humain

01/ Réussir la transformation organisationnelle

Gérer LA RELATION SOCIALE :

Construire et piloter une intervention nécessite de créer un mise en convergence des acteurs pour construire le lien entre enjeux stratégiques et exigences du projet.

Cela constitue un cadre participatif et intégrant l’ensemble des parties prenantes  permettant la maitrise des enjeux sociaux dans l’entreprise.

Nos interventions font l’objet d’un pilotage construit et animé par un chef de projet. Nous intervenons à minima en binôme

Nous proposons également des exemples de support de communication. Ces supports sont ensuite co-construits avec les acteurs du projet et de la mission.

Le Tour de la France par deux enfants de G. Brunon, 1877.

AIDEr À LA CONCEPTION ORGANISATIONNELLE :

Concevoir une organisation implique de pouvoir s’y projeter. C’est pourquoi nous mettons en place différents outils et méthodes d’aides à la conception :

• La simulation organisationnelle: méthode de conception itérative et ludique des organisations de travail. 

• Les co-constructions : nous animons des groupes de travail en fonction des arbitrages et plans d’actions. Chaque groupe de travail s’inscrit dans un objectif de maitrise des enjeux de la performance, d’efficience et de condition durable du travail

Opératrices programmant ENIAC, le premier calculateur numérique électronique, 1945 (Corbis via Getty Images)

Nos réalisations

 
 
 
Extraits du martyrologue d’Usuard – Les travaux et les jours – 1270

ANALYSEr L’EXISTANT ET ÉVALUer Les IMPACTs

Comprendre les situations actuelles est essentiel avant toute transformation. Cela permet d’appréhender pour chaque situation de travail, les facteurs de risque et les facteurs ressources ayant des impacts (positifs/négatifs)  sur la performance et sur la santé des salariés.

La réalisation d’un état des lieux des situations de travail et l’identification de leurs facteurs permettent de se projeter dans des situations cibles et de co-construire des organisations favorisant le bien-être au travail et la performance.

L’analyse d’impact permet aux organisations d’anticiper des effets délétères des changements et donne des clefs d’action au management pour agir.

Work Conditions, Ingersoll Watch Company par William M. Vander Weyde, 1900

ACCOMPAGNEr LA TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE :

Les matériaux issus des analyses et de nos ateliers de projection nous permettent de conseiller et d’accompagner les structures dans l’élaboration d’objectifs et de plans d’actions SMART qui répondent aux stratégies de transformation.

L’animation et la mise en oeuvre d’atelier pour le changement crée une dynamique constructive qui permet de faire converger les différentes logiques autour des processus de transformation.

Nous mettons en place un suivi et une évaluation des plans d’actions par des réunions de bilan structurées et méthodiques et la remise d’un outil d’évaluation sur-mesure pour une utilisation à long terme.

02/ Construire et gérer la QVT

CONSTRUIRE UNE DÉMARCHE PÉRENNE ET EFFICIENTE

S’inscrire dans une approche de qualité de vie au travail implique tout d’abord de s’assurer que chaque collaborateur et manager trouvent du sens à leur travail.

-Mettre en visibilité le travail.

-Créer les lieux où vont pouvoir se construire les collectifs, où ils pourront débattre du travail.

-Créer les conditions organisationnelles d’un fonctionnement pérenne.

Ce processus redonne du sens au leadership et aux managers. Il permet aux collaborateurs de s’investir et de participer aux processus de décisions… Il remet l’humain au coeur des processus organisationnels.

Aider à la Certification ISO 45001

Aujourd’hui, la prévention et la gestion des risques professionnels franchissent un cap avec l’intégration de nouvelles formes de valorisation.

Avec une approche systémique, nous aidons les entreprises à l’élaboration d’un système de management SST qui s’inscrit dans un process d’amélioration continue afin de garantir une performance optimale de la maîtrise des risques.

Mise en place de dispositif d’accompagnement:

– Formation de référents SST;

– Formalisation d’une démarche dite de convergence organisationnelle.

Poliet & Chausson, photographie : François Kollar, Gargenville (Yvelines), 1958

Fernand Léger, «Les Constructeurs», 1950

Prévenir lES RISQUES PROFESSIONNELS (TMS/RPS)

L’organisation, les conditions de travail et les facteurs relationnels entre autres, comprennent des risques multiples qui peuvent provoquer des coûts très importants pour les individus comme pour l’entreprise. Les questions de l’absentéisme, du turn-over, des troubles musculo-squelettiques et des risques psychosociaux sont récurrentes. Elles demandent une approche d’analyse multifactorielle et globale des situations de travail, pour comprendre et fournir des pistes d’amélioration.

Une démarche de prévention apparaît donc comme nécessaire afin de coordonner tous les acteurs de la prévention, de mettre en place des outils d’évaluation et de suivi des risques et de définir de façon stratégique les actions de prévention à mener à court, moyen et long terme.

La prévention des risques professionnels implique une démarche participative pour construire une vision commune des risques, de leur évaluation, des actions à mener.

03/ Aider à concevoir

Assister la maitrise d’ouvrage

Les investissements de moyen et long terme représentent toujours une prise de risque importante. Les projets de cette envergure supportent invariablement des enjeux économiques et humains conséquents qu’il faut savoir satisfaire. L’opérationnalité d’un bâtiment ou d’un progiciel passe par ses capacités à répondre aux besoins des hommes et des femmes qui l’utilisent.

Grâce à notre savoir-faire dans la compréhension des organisations et des activités de travail, nous pouvons aider les maîtrises d’ouvrage à traduire les besoins des usagers dans leurs cahiers des charges.  

Le Modulor, notion architecturale inventée par Le Corbusier en 1945.

Nos réalisations

Bahaus, photographie issue d’un manuel d’utilisation des outils, 1935

assister la maitrise d'oeuvre

Imaginer l’usage et l’analyser avec vous et vos besoins.

Pour concevoir des usages adaptés aux besoins de vos projets, nous vous accompagnons à chaque étape de vos projets afin de garantir l’adéquation entre les attentes des commanditaires et les résultats fournis. 

Concevoir des espaces de travail

​La conception d’un nouvel espace est un engagement important pour une organisation, a fortiori lorsque l’on fait construire et aménager des espaces sur-mesure et efficients. 

C’est pour cela que nous vous accompagnons dans la réalisation des cahiers de charges lors de vos projets architecturaux.

Notre expertise des situations de travail existantes nous offre des critères d’évaluation et de choix concrets et pertinents afin de juger et de comparer la fonctionnalité des divers projets.

Nos compétences en programmation et préprogrammes architecturaux nous permettent d’anticiper ces problématiques et d’inscrire, dans vos itérations avec les architectes, une analyse des usages spatiaux, des flux physiques et des besoins spécifiques des activités en jeu dans vos nouveaux espaces.

04/ Expertise CSCT

Agrée pour agir

Le CHSCT peut avoir recours à un expert agréé dans les cas suivants :
– Lorsqu’un risque grave est constaté dans l’établissement.
– Lorsqu’un projet important modifie les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail.

Le CSE peut avoir recours à un expert agréé (ou habilité à partir du 01/01/2020) selon les mêmes cas que le CHSCT auxquels s’ajoute celui pour les entreprises d’au moins 300 salariés, en vue de préparer la négociation sur l’égalité professionnelle.

Notre intervention vous permet une prise de recul sur les situations et une compréhension approfondie sur les conditions de travail.

En cohérence avec notre pratique pluridisciplinaire, nous vous permettons de recentrer le dialogue social autour des situations de travail tangibles et de l’expérience vécue par les salariés.

Mesure d’une oreille – Alphonse Bertillon, L’anthropométrie judiciaire

05/ Notre équipe

Benoît Zittel, Directeur et fondateur d’Anthropie, réalise des missions de conseil depuis plus de 15 ans. De formation ergonome (Titre d’Ergonome Européen, DESS Ergonomie et conception des systèmes de production – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Maitrise Psychologie sociale du travail et des organisations – Université Toulouse), il a construit son identité professionnelle autour de la question de convergence entre les ambitions stratégiques avec les enjeux du travail.

Associé d’Anthropie depuis 2010, ergonome, spécialiste du comportement, Sylvain Biquand est consultant depuis plus de 20 ans. Il accompagne entreprises et administrations pour l’analyse et la prévention des risques physiques et psychosociaux, la conception des espaces et organisations du travail, l’aménagement de postes et la conduite participative de projet. Il est familiarisé avec l’environnement de la recherche et de l’université qu’il a pratiqué pendant ses recherches doctorales et postdoctorales et comme chargé d’enseignement dans un cursus d’ergonomie.

Marine Besnard (Master de psychologie sociale appliquée, Paris X Nanterre) est formée aux méthodes ANACT (Diagnostic court, méthode d’accompagnement du changement CQDIS et modèle des tensions/régulations). Elle intervient depuis plus de 10 ans auprès des différents acteurs de l’entreprise (directions et instances représentatives du personnel) pour les accompagner sur la question de la santé au travail, que ce soit lors de projet de prévention des risques professionnels ou d’accompagnement du changement de projets stratégiques. Marine a rejoint Anthropie l’an dernier.

Paulette Caussade (Master de Psychologie à l’Université Catholique du Chili et Master d’Ingénierie Biomédicale spécialité Ergonomie à l’Université Paris 5), forte d’une expérience de près de 9 ans dans le conseil en organisation et en ergonomie. Elle a travaillé au sein de grandes entreprises du secteur privé et des établissements publics. Elle réalise régulièrement des missions de diagnostic organisationnel visant la prévention des risques professionnels et d’accompagnement à des projets stratégiques.

Catherine Lespérance (HEC Montréal). Elle accompagne depuis 2 ans les entreprises dans leur transformation organisationnelle avec pour ambition de lier bien-être au travail et performance économique et sociale. Catherine a rejoint Anthropie il y a un an.

06/ Références